Contact téléphonique
+33 (0) 6 61 77 10 51

  Horaires
lundi/vendredi
08h30 - 17h00

  Courriel
aracia@aracia.fr

Dans le cadre du fonctionnement de Windows et des logiciels, des fichiers de fonctionnement temporaires sont créés. Ces fichiers devraient être automatiquement supprimés par le système et les applications, malheureusement, ce n'est pas le cas.
Au fur et à mesure que le temps passe, ces fichiers s'accumulent et peuvent prendre une taille assez importante sur le disque dur. Dans le cas où l'ordinateur possède un disque dur SSD de faible capacité (256Go), l'espace disque utilisé par ces fichiers temporaires correspond à un espace à récupérer qui est non négligeable.

Une nouvelle pollution arrive dans les boîtes aux lettres ... Et ce, dans toutes les langues (personnellement, j'ai reçu le même courriel en Français, Anglais, Espagnol).
En substance, le courriel indique que votre ordinateur et votre adresse mail a été piraté, tous vos mots de passe sont connus du pirate, vous avez été filmé en train de regarder des vidéos pornos et tout ceci sera rendu publique si vous ne payez pas une certaine somme en Bitcoin.
Voici un exemple de ce type de courriel :
 

Dans une mesure de sécurité, il est plus que fortement recommandé d'effectuer des sauvegardes de ses données. Mais il y a sauvegarde et sauvegarde ...
Pour la majorité des personnes, une sauvegarde implique que seules les données personnelles (photos, images, vidéos, documents, musiques ...) sont sauvegardées sur un médium (clef USB, disque dur, DVD, "cloud") externe à l'ordinateur.
C'est une excellente chose de mettre en place ce type de sauvegarde. Malheureusement, dans le cas d'un ransomware, ce ne sont pas que vos données personnelles qui seront impactées, mais également tout votre système, vos applications et leurs paramétrages ... La totalité de votre ordinateur deviendra non opérationnelle.

Depuis quelque temps, une nouvelle "menace" est apparue sur les écrans.

Elle se présente sous la forme d'une alerte avec effets sonores (voix vous indiquant que votre système est en péril, et parfois, le son d'une sirène). Le but étant, bien évidemment, de faire peur au maximum les utilisateurs, afin de les obligés à appeler le numéro de téléphone qui s'affiche.