Contact téléphonique
+33 (0) 6 61 77 10 51

  Horaires
lundi/vendredi
08h30 - 17h00

  Courriel
aracia@aracia.fr

Dans une mesure de sécurité, il est plus que fortement recommandé d'effectuer des sauvegardes de ses données. Mais il y a sauvegarde et sauvegarde ...
Pour la majorité des personnes, une sauvegarde implique que seules les données personnelles (photos, images, vidéos, documents, musiques ...) sont sauvegardées sur un médium (clef USB, disque dur, DVD, "cloud") externe à l'ordinateur.
C'est une excellente chose de mettre en place ce type de sauvegarde. Malheureusement, dans le cas d'un ransomware, ce ne sont pas que vos données personnelles qui seront impactées, mais également tout votre système, vos applications et leurs paramétrages ... La totalité de votre ordinateur deviendra non opérationnelle.

Pour éviter ce type de désagrément, il est fortement conseillé d'effectuer une image système (autre appellation : une image disque ou un clone) de votre ordinateur. Cette image système contiendra toutes les données de votre ordinateur, y compris le système d'exploitation, les logiciels, les configurations, les données personnelles ... Si un jour, votre système était compromis par un ransomware, il sera aisé de pouvoir remettre votre ordinateur en état de fonctionnement, et ce, dans un temps record, sans passer par les fastidieuses étapes d'installation et de configuration.

Pour ce faire, il est possible d'utiliser l'outil intégré à Windows 7 et Windows 10, soit utiliser une application tierce telle que Acronis True Image (payant) ou MinitTool Shadow Maker (gratuit). Il existe d'autres logiciels. Ceux-ci étant ceux que je connais et que j'utilise pour leur fiabilité.

L'outil intégré à Windows 7 et 10 se nomme "outil de sauvegarde et de restauration de Windows 7". Il est accessible via les paramètres du système, Mise à jour et sécurité, puis Sauvegarde.
Une fois l'outil lancé, il ne restera qu'à choisir l'emplacement qui contiendra l'image système, ainsi que les partitions qui devront être sauvegardées (le choix par défaut correspond à 99% des cas).
Le temps de création de l'image système prendra plus ou moins de temps selon le matériel (USB 2 ou USB 3, disque SSD ou HDD, la quantité de données ...)
A la fin de la création de l'image système, il sera proposé de créer un disque de réparation système. Ce disque (ou plutôt cette clef USB) contiendra le minimum requis pour faire démarrer l'ordinateur et lancer la restauration de votre image système. Si ce disque de réparation système n'est pas créé de suite, il pourra être créé plus tard.

Comme le disait Confucius, "une image vaut mille mots" :